Projet : Marny

Marny

Projet de photographie documentaire en développement

2019_Marny_1214.jpg

Marny 25 ans, vit dans son van sur un terrain avec ses 2 chiens Cali et Mato, dans la région de Pyrénées orientales.

Enfant sauvage, marquée par les épreuves de la vie, la jeune fille tatouée d’un aigle protecteur sur le torse, a su trouver sa voie grâce à sa passion pour les animaux.  

Dotée d’une grande sensibilité et de dons particuliers, elle consacre dorénavant sa vie aux soins et au bien être de nos amis les bêtes. Marny n’a jamais étudié, mais son intelligence intuitive et ses connaissances acquises au contact des animaux, la guident pour son métier.

Elle travaille en tant que « médiatrice Amenimalière » en pratiquant le « magnétisme » et la communication avec « les âmes des animaux » afin de résoudre diverses troubles de santé ou de comportements entre un animal et son « gardien » humain.

Elle aménage actuellement un terrain clôturé pour accueillir des animaux en fin de vie, dans le cadre de son association Meika Wenaewe. Pour le moment, deux chevaux blancs résident dans ce havre de paix, l’un atteint d’un cancer de la gorge, et l’autre souffrant d’un corps fatigué par la monte des cavaliers. Marny les nourrit avec les restes du marché de légumes mélangés à du curcuma anti-inflammatoire pour apaiser leur ventre fragile. Elle privilégie les soins à base de plantes et leur fournit l’eau de la rivière.

La jeune femme organise également des méditations au tambour chamanique, pour les personnes en quête de développement personnel. Ses deux chiens et son cheval, viennent au contact des participants pour “les guider” avec bienveillance dans leur “voyage intérieur“. Un moment où les esprits des animaux et des humains communient, selon les sagesses natives américaines.

Elle se sent connectée à qui ce qui l'entoure : « au règne Animal, Végétal et Minéral » et souhaite vivre en autonomie grâce à la rivière, à la terre cultivable et au soleil.

Marny se dit être « une personne simple et amoureuse de la vie ». Les pieds bien ancrés dans la terre et l’esprit connecté aux mondes invisibles des âmes et des énergies, elle nous parle de résilience, de réaliser ses rêves, de l’abondance de la terre mère, et de cet amour universel qui permet de créer un monde meilleur. A la fois douce déesse de la nature et guerrière sauvage, Marny vit le moment présent, avec sagesse, courage et gratitude.

Ce projet de photographie documentaire souhaite mettre en valeur le mode de vie alternatif d’une jeune femme indépendante au besoin vitale de vivre en lien avec la nature. Elle nous questionne sur la place des femmes dans la société qui choisissent une vie loin des “normes” habituelles dictées par un monde moderne à prédominance patriarcale. Comment ces femmes particulières, qualifiées de “sorcières” au moyen âge, peuvent t-elle faire leur retour et vivre pleinement leur liberté ? Marny illustre une quête féminine qui touche de plus en plus de femmes.

Je recherche actuellement des financements pour réaliser ce projet. Je présente ci-dessous 5 extraits photographiques réalisés dans plusieurs endroits, pour présenter Marny et son environnement.

( Merci de bien dérouler la liste des séries jusqu’en bas )