Féminin Sacré - Un voyage intérieur

“Féminin Sacré”

Un voyage intérieur

Ces photographies d’amies voyageuses et ces autoportraits présentent une vision poétique de mon éveil au « féminin sacré », lorsque je suis partie en quête de sens entre les Etats-Unis, le Mexique et le Guatemala.

Le féminin sacré est à mon sens, un voyage de transformation et de libération intérieure, qui révèle en soi les joyaux des qualités de dites de “polarité” féminines. C’est une énergie d’ Amour Universel, puissante et créatrice, magique et intuitive, guérisseuse et bienveillante envers le vivant. Elle existe autant chez la femme que chez l’homme, et chacun est invité à davantage contacter cette sensibilité à l’heure où la planète souffre. Cette énergie d’amour commune chez toutes les femmes s’amplifie quand celles-ci se rassemblent : c’est ce qui compose la sororité.

Comme beaucoup de femmes qui souhaitent se libérer de leur conditionnements et se guérir, j’ai sentie cet appel intérieur d’aller à la connaissance de moi même. Mon chemin alchimique de toute une vie commençait : celui d’accueillir mes ombres et mes peurs limitantes pour les transmuter en lumière. Beaucoup de femmes souhaitent se changer elles-même pour changer le monde afin de rétablir l’équilibre et l’harmonie dont la planète a besoin.

“Dans l’ensemble il est plus facile pour une femme de sentir son corps et de l’habiter” comme dit Edkar Tolle, puisqu’elle est en contact ce qui est physiquement à l’intérieur d’elle même : le sang de ses lunes, ses douleurs et ses extases, ses accouchements, etc…

La femme est également intimement reliée à la Planète puisqu’elle fonctionne comme elle, de manière cyclique. Les saignements féminins sont liés aux cycles des lunes ou symboliquement aux cycles des saisons. La pleine lune provoque plus d’accouchements, et la lune noir plus d’introspection…

La femme “déesse”, portail entre le monde des “cieux” et des humains, crée et/ou enfante grâce à l’énergie de sa “matrice” et la terre-mère “Pachamama” donne la vie aux graines grâce à son terreau fertile. Les femmes et la nature elle sont toutes les deux alliée et reliée au principe sacré de donner la vie et de créer toute chose….

En chaque femme réside un instinct sauvage et une force intuitive et une sagesse qui ont été endormis par une société imprégnée de religion, de sexisme et de patriarcat.

En se reliant à la Nature et au Cosmos, seule, en groupe ou en cérémonies, la Femme peut alors subtilement se reconnecter à son corps et écouter l’essence de son être. Dans les profondeurs de son inconscient, elle rencontre ses ombres ( peurs, traumas etc…), elle se libère de ses blessures pour finalement renaître à elle même dans la ventre de la terre mère, sa source.

Une expérience de communion entre soi et la nature, une métamorphose dans la grâce et la sensualité. Pour renaître, la femme s’accueille dans le monde avec une grande douceur et beaucoup d’amour, comme elle le ferait pour son bébé.

Quand la femme guérit son féminin sacré, elle retrouve sa liberté d’être. Elle peut alors déployer ses ailes et faire reigner l’amour dans son royaume intérieure.